• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Le droit international humanitaire

Le droit international humanitaire - David Horton

Aujourd’hui, je fouillais sur Internet, à la recherche d’un restaurant à Magog qui offre la livraison. C’est triste, mais je n’en trouve pas. Il y a des restaurants qui suivent cet horaire, mais je ne veux pas aller manger Chez Charlie, ou encore, au McDonald’s. Non merci, pas pour moi. J’aurais par contre accepté un bon spaghetti à la viande, mais pas de frites, ni de pizza. Alors, que faire ? J’imagine que je pourrais juste me faire un bon sandwich aux tomates.

Mais je n’en ai pas envie. Donc, pour oublier ma fringale pour un bon plat chaud, je sors une barre de céréales molle et un sac de croustilles. Je me questionne, à savoir si je veux rajouter une pomme avec ça. Je la prends, en me disant que ça me prend un peu de vitamines, quand même. À l'extérieur, le camion d'une compagnie de remplacement toiture L'Assomption fait un énorme vacarme. Je vais devoir me changer les idées.

Je sors mon devoir pour mon cours de crises humanitaires. Nous sommes dans la section du droit international humanitaire (DIH), celui qui dicte que tous les êtres humains ont droit à la protection de l’état ou, si l’état n’est pas capable de s’en charger, de l’aide des Organismes non-gouvernementales qui peuvent venir en aide. Souvent, on pense au DIH quand il y a une crise humanitaire, c’est-à-dire, un problème sérieux qui nécessite une aide urgente pour aider la population. Dans bien des cas, ce sont soit une guerre, soit un désastre naturel qui sont la cause de la dévastation. Alors, dès que possible, les acteurs humanitaires arrivent, et font ce qu’ils peuvent pour aider les gens à se nourrir et se loger, car dans plusieurs cas, ils n’ont plus d’endroits où vivre.

Je me demande à quel point des victimes d’actes criminels peuvent bénéficier de l’aide humanitaire. Je n’ai jamais regardé ce point-là. Je cherche à savoir si des gens qui se font attaquer à cause de leur point de vue politique, peuvent demander aux ONG de les aider à se sortir de leurs problèmes sérieux. Après tout, parfois, c’est du cas-par-cas, et certaines personnes ont besoin de recevoir du soutien, car elles sont les cibles d’une attaque de la part des gens qui devraient les protéger. C’est triste à dire, mais l’état fonctionne comme ça : quand on ne pense pas de la même manière que l’opinion du chef d’état, on est parfois, sur une liste noire pour se faire donner de la misère.

Je crois que je vais faire plus de recherche à ce sujet. C’est possible qu’il y ait des gens qui en auraient besoin.

À propos de l’auteur :

author

Grand amateur de hockey, je suis aussi comblé dans ma vie personnelle. En effet, je suis un homme marié des plus comblé. C’est une femme merveilleuse qui me laisse tout l’espace nécessaire pour que je puisse être moi à 100%. J’ai aussi une famille merveilleuse qui teinte le contenu de ce blogue! Car ce blogue, c’est d’ailleurs cette façon de décrocher du quotidien en m’exprimant et en vous partageant mes tranches de vie. J’espère que vous apprécierez! N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires. À très bientôt!